"Celle-ci a posé nonchalamment sa tête, dont les cheveux sont tout à fait secs, sur le dossier de la chaise, dans la posture négligée d'une personne fatiguée qui n'a que faire de sauver les apparences. Le col du sous-kimono laisse apparaître le cou dénudé. Elle a jeté le haori sur la chaise. On en aperçoit la jolie doublure au-dessus des cheveux peignés en visière."
Natsume Sôseki, Sanshirô


▶︎ NAGA HAORI, HON HAORI

Stacks Image 31
Comme pour les haori masculins, les haori noirs, unis et ornés de un ou trois blasons familiaux sont les plus habillés. Ils conviennent aux événements exceptionnels ou officiels (entrée à l'école des enfants, remise de diplômes, funérailles...). Au cours des années Meiji, les femmes mariées le portaient pour sortir.
Une autre version de
haori uni à armoiries, colorée cette fois, mais toujours dans des nuances sobres est un peu moins formelle.
Stacks Image 25
Le e-baori se porte avec un kimono habillé de type hômongi et à l'instar de celui-ci, il se caractérise par la présence d'un motif homogène qui court sur toute la surface du dos. Au cours des années 1930-40, le e-baori noir fut très en vogue. De nos jours, il en existe une variété infinie avec des motifs brodés ou teints selon divers procédés (tegaki yuzen, teinture shibori, teinture au pochoir…).
Stacks Image 47


Variantes de haori noirs

Stacks Image 51

▶︎ CHÛ-BAORI

Stacks Image 40
Stacks Image 55
Le plus ordinaire des haori, un peu plus court que le hon baori.
Au quotidien, les
haori les plus souvent portés sont en pongé de soie de type komon (petits motifs identiques répétés sur toute la surface) ou shibori (technique de teinture et de nouage au résultat caractéristique).

▶︎ CHA-BAORI

Stacks Image 64


La coupe ressemble au
chûbaori et il n'est pas très long mais sur les côtés, il ne comporte pas de soufflet qui donne plus d'aisance. Tout comme le chabaori masculin, il n'est jamais porté au cours de la cérémonie du thé. Destiné à être porté chez soi ou avec un yukata, il est de facture assez simple, confectionné dans des tissus ordinaires de couleur unie ou orné de motifs très sobres ). La cordelette de fermeture est dans le même tissu.

▶︎ HITOE-BAORI

Stacks Image 73
Stacks Image 79
Confectionné en gaze de soie (ro ou sha), en dentelle…, il se porte uniquement en été et ne comporte pas de doublure. Une légère transparence est très appréciée au cours de cette saison chaude.

▶︎ CHANCHANKO ou HANTEN

Stacks Image 86






Ces vestes d'intérieur épaisses (pour hommes et femmes) ne sont pas des
haori à proprement parlé mais leur forme en est proche. Elles sont molletonnées, très confortables et assez épaisses, parfaites pour les intérieurs japonais pas toujours bien chauffés en hiver. Autrefois, portées par les étudiants pauvres, elles évoquent aujourd'hui un Japon révolu.
Il existe également des variantes sans manches.