PAGE INCOMPLETE EN TRAVAUX

Évolution des coiffures et apparition du obijime
Stacks Image 195
Les épingles à cheveux s'ornent à une extrémité d'une petite boule en verre, en corail, en agate... Cette mode n'a jamais disparu et reste toujours en vogue. Des peignes décoratifs mettent les chignons en valeur.
Stacks Image 199
De grandes épingles plates sont fichées dans la coiffure à l'arrière et sur les côtés. Elles sont décorées de petits éléments saisonniers ou d'armoiries sculptés. Ce style sera populaire auprès de toutes les femmes.

BAKUMATSU (1830-1867): frime, chic et dandysme

Les lois somptuaires promulguées par le gouvernement shôgunal visaient non seulement à corriger les moeurs et les habitudes mais aussi à interdire tous signes ostentatoires, interdisant l'utilisation de brocarts, de broderies, de certains procédés de teinture... Il en résulta un grand changement dans la mode et les techniques d'ornementation. La grande tendance est aux motifs originaux lancés par les acteurs de kabuki et aux scènes paysagères chez les femmes des classes aisées.
Stacks Image 249
Stacks Image 251
Stacks Image 269
Une femme un kimono à damiers au col noir et une coiffe qui cache son visage. A cette époque, le haori est interdit.
Stacks Image 259
Portrait de courtisane où tout paraît excessif et surdimensionné au point que la petite suivante passe presque inaperçue.
Stacks Image 261
Femme sortant du bain et vêtue d'un yukata: fines rayures associées à des chauve-souris (animal de bon augure) dont la forme reproduit le caractère de "félicité". Encore une influence du kabuki.
Stacks Image 271

Scène de kabuki: exemples de motifs lancés par des acteurs et qui connaitront une grande popularité.